Jorge Luis Borges : « Je ne crois pas à la démocratie, ce curieux abus de la statistique. » Par Nasser Mhaouri

Entraînement à la dissertation

Par : Nasser Mhaouri.

Accroche : Dans la République, Platon décrit la démocratie comme étant « la tyrannie de l’ignorance ». Il dénonce par-là le pouvoir discrétionnaire de la masse ignorante.

Insertion de sujet : Dans le même ordre d’idées, l’écrivain argentin Gorges louis Borjes estime en 1983 : « je ne crois pas à la démocratie, ce curieux abus de la statistique. » Explicitation de la thèse : Ce propos lapidaire et concis se présente comme une assertion  paradoxale qui associe la croyance relevant de la subjectivité, et la démocratie fondée sur la statistique, relevant de l’objectivité rationnelle. L’auteur remet en doute la possibilité d’un gouvernement viable de la multitude. Celle-ci est considérée alors comme la masse où la quantité prime par rapport à la qualité. L’adjectif « curieux » qualifiant le mot « abus »  renvoie à quelque chose d’étrange, d’insolite. L’abus désignant l’excès, l’amplification exprime l’indignation de l’auteur face au règne de la multitude qui, de par son ignorance, ne peut assurer un gouvernement durable et efficace. Nuance/Limites/antithèse : Or, cette même multitude représente le peuple. Celui-ci se compose d’une somme d’individus. Ceux-ci se définissent par leur liberté qui ne peut être aliénée. Or, pour vivre ensemble, il faut y renoncer. Le seul régime politique permettant de ne pas abdiquer entièrement sa liberté est la démocratie. C’est qu’elle se fonde sur la rationalité, sur le calcul et donc sur la statistique. La statistique, étant un mot ambivalent, on est en droit de se demander :Problématique : La démocratie, comme gouvernement de la multitude, ne se fonde-t-elle pas sur la rationalité qui lui assure la pérennité ?

Annonce du plan : En prenant appui sur les Cavaliers, l’Assemblée des femmes, deux comédies antiques d’Aristophane, De la démocratie en Amérique,essai de philosophie politique d’Alexis de Tocqueville, la présente réflexion se structurera ainsi : après avoir montré les inconvénients du règne de la masse, il faudra voir comment cette masse, qui est dirigée par la rationalité, aboutit à une forme politique louable .D’où le nécessité de faire durer la rationalité en revalorisant Démos à travers l’éducation et la responsabilisation.

 

Plan détaillé :

I-Les inconvénients du pouvoir de la multitude :

1- Le règne des passions et des pulsions :

-Démos est un personnage « facilement irritable…un vieux bonhomme atrabilaire  » Cavaliers, p52.

-Blépyros se pavane (marche comme un paon) à côté de Praxagora « que je marche tout près de toi pour attirer les regards » Assemblée, p217.

-« le gout de la tranquillité publique devient alors une passion aveugle » Tocqueville p115.

  2-     le règne de l’ignorance :

  • Le charcutier reproche à Démos sa naïveté et son ignorance en disant « le bonhomme, sitôt qu’il siège à l’Assemblée sur cette roche, il prend un air idiot » Cavaliers105
  • La huitième femme dit à propos des lois démocratiques votées par les hommes du peuple « Ce qu’il y a de sûr, c’est que tous leurs décrets portent la marque de la démence » Assemblée, p 171.
  • « le pacha …hommes très ignorants…le prince a pu faire du pays sa manufacture et des habitants ses ouvriers. » Tocqueville 113.

II- Les bienfaits de la démocratie fondée sur la statistique :

1- Un contrat rationnel :

-La délibération telle qu’elle est pratiquée à l’Assemblée est un processus rationnel, gage de l’intelligence collective.   Voir le discours de Praxagora (répétition) : p. 173-177. Discours argumenté (logos) qui mobilise des arguments et l’habileté rhétorique VS le « babil » (p. 169) des autres femmes sont incapables de structurer leur propos.

-La démocratie est un processus de nivellement et de modération : « Toutes les fortunes étant médiocres, les passions sont naturellement contenues » et cette « modération universelle » Tocqueville p. 150.

-La constitution d’associations illustre également l’importance de la raison en démocratie : « il faut aux hommes beaucoup d’intelligence, de science et d’art, pour organiser, maintenir (…) des pouvoirs secondaires et pour créer (…) des associations libres. »p112.

2- Règne de l’intérêt public :

Le « salut de la cité » (p. 188) est le sujet que les prytanes ont mis à l’ordre du jour de l’Assemblée dans AF et le Chœur salue le programme de Praxagora qui concourt « au bien commun » (p. 203)

-Les citoyens considèrent l’Etat comme le « seul représentant visible et permanent des intérêts collectifs » (p. 98)

– Tendance des sociétés démocratiques « à subordonner l’intérêt particulier à l’intérêt général » (p. 180)

III- Nécessité de revaloriser Démos :

1-Rôle de Démos dans la sauvegarde de la démocratie :

  • Démos montre son rôle dans la dégradation de la démocratie « Moi, si je fais la bête, c’est volontairement. Pourvu que j’aie le plaisir d’absorber ma pâtée quotidienne, j’accepte de nourrir un fripon » (p. 135)
  • Praxagora dénonce le rôle du peuple dans le choix des mauvais chefs « en fait de chefs, elle (la cité) choisit successivement ce qu’il y a de mauvais. » p 174.
  • « parmi les différents gouvernements, celui qu’il(le peuple) conçoit d’abord et qu’il prise le plus, c’est le gouvernement dont il a élu le chef et dont il contrôle les actes. »p84.

2-Rôle de l’éducation de Démos dans la pérennité de la démocratie :

-« J’ai honte de mes sottises passées » Cavaliers p154.

– Démos retrouve sa lucidité. La honte est donc une passion salutaire qui lui permet d’ouvrir les yeux pour recouvrer sa clairvoyance et sortir de la passivité.  Grace au charcutier, Démos devient lucide.

– Les âmes ne sont pas énergiques ; mais les mœurs sont douces et les législations humaines » Tocqueville p. 187 : La démocratie est une société douce et apaisée où les passions sont modérées. C’est donc une société qui exclut la violence et la cruauté. Cependant, cette modération universelle risque de conduire à un amollissement des énergies, à une apathie qui inhibe l’implication des citoyens dans les affaires publiques.

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Espace membre