Chap.21 L’apaisement : Le dernier jour d’un condamné

Situation du passage :

Après avoir perdu tout espoir d’escapade, le condamné reçoit une visite de la part du directeur qui lui annonce le moment de son exécution chassant pour l’ultime fois l’espoir de toute liberté.

Axes de lecture :

 I/la segmentation temporelle
  1-le temps de l’écriture
  2-le compte à rebours
II/l’ironie
  1-les personnages
 2-l’attitude du prêtre
 3 l’attitude de l’huissier
III/ le tragique 
 1-le registre tragique
 2-l’état d’âme du condamné
3- le désarroi

 

Analyse

Dans ce chapitre on assiste désormais à la deuxième partie de la vie carcérale du condamné qui se place juste  après la tombée du verdict et après la fixation de la date d’exécution, ceci se montre à travers l’usage du présent de l’indicatif comme temps de conjugaison des verbes  une manière  de montrer aux lecteurs le passage d’une étape passée à une autre, entrainée  par l’arrivée subite du directeur munis d’une nouvelle qui n’a rien d’agréable annonçant la fixation de l’heure de l’exécution , qui mettra le condamné subséquemment dans un compte à rebours qui ne comptera plus les semaines ni les jours mais sera plus précis en comptant les heures c’est ainsi l’idée du tragique et de la fatalité s’installe de nouveau face au narrateur avec tout son poids et tout malheur ,Or la réaction du condamné vis-à-vis de sa situation actuelle n’était pas celle que le lecteur attendait , le condamné a été animé par une acceptation atypique et inhabituelle encore plus l’avait remplacé  par une ironie particulière qui s’est prise aux personnages qui lui avaient ôter la dernière lueur d’espoir d’une éventuelle escapade qu’il avait en tête.
 Cependant On assiste dans cette deuxième partie du texte à une description dévalorisante du personnel judiciaire se résumant dans le directeur , le prêtre et l’huissier, qui sont abordés d’un ton ironique , appréciés négativement, et désignés insignifiants à une telle phase de la vie du condamné, ce dernier a tenu à souligner en gras la fausseté du prêtre dont la présence était regrettable ( c’était sinistre ) ,et dont le discours était peu captif  ( je vacillai comme endormi, le bon vieillard parlait…) sans omettre à indiquer la présence de l’huissier en l’introduisant d’une manière minorative  ( une  espèce de monsieur en habit noir )montrant ainsi son dégout et sa haine vers le personnel de la justice ce qui induit implicitement sa haine pour le système juridique injuste, cet huissier qui a fait preuve de courtoisie et de politesse est mal vu et mal apprécié chose qui sera encore plus renforcée lors de sa lecture du message du procureur du roi qui refusait au condamné le pourvoi en cassation ,  raison de plus pour le condamné d’exprimer sa rancune envers cet homme en usant de la technique de l’humour noir en lui répondant sur un ton ironique «( ce procureur qui a demandé si intensément ma mort ? bien de l’honneur qu’il m’écrive, j’espère que ma mort va lui faire grand plaisir), réponse menante de plusieurs sous réponses qui sous entendent fortement l’assouvissement  du plaisir avide de la justice pour la vengeance.
En fin du texte et comme toute clôture, la chute du texte  se veut tragique quand elle pose le condamné face à face avec la fatalité de son sort prédestiné et géré par des êtres humains et non pas la force divine , la répétition du mot «  arrêt » montre l’incapacité du condamné a changer son futur  ceci nous ramène à faire un rapprochement entre deux fins , celle d’Antigone et celle du condamné, tout deux jugés injustement et tout deux ont vu leurs destins arbitrés par des humains , cette partie du texte est inondée de sentiments pathétiques relatant le désarroi , le chagrin ,l’incapacité qui poussent en surface l’instinct de survie du narrateur qui cherche dans un affolement pointé par les phrases exclamatives un autre moyen de fuite qu’il l’implore  aux démons tant que Dieu ne lui pas prêté oreille durant toutes ses prières.

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Espace membre