Corrigé thème et version ECRICOME

Thème

Maroc : le gouvernement voudrait diminuer les subventions mais la rue s’alarme

Version

Maroc : le gouvernement voudrait diminuer les subventions mais la rue s’alarme

Rabat – Al-Hassan Abou Yahya

Le gouvernement marocain a annoncé son intention de diminuer en 2016 ses subventions à un certain nombre de produits de première nécessité, les faisant passer de 23 milliards de dirhams en 2015 à 15,55 milliards de dirhams en 2016 (environ 1,6 milliard de dollars).

Voilà qui tombe en même temps que les discussions autour de son intention de libérer les prix des produits pétroliers à partir de décembre prochain. Et tandis que la rue redoute les répercussions que ces décisions pourraient avoir sur le pouvoir d’achat, les experts pensent que c’est une occasion en or pour se débarrasser du fardeau que constitue le système des subventions.

« Nous continuerons, dit Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, à soutenir le pouvoir d’achat de nos concitoyens en subventionnant le prix du gaz butane et des produits alimentaires de première nécessité à hauteur de 15,5 milliards de dirhams, tout en maintenant l’inflation à 1,7 %.

Pour autant, certains Marocains ne voient pas ces mesures d’un bon oeil. C’est ainsi que le jeune entrepreneur Abderrahim Natiq pense que la libéralisation des prix des carburants va à l’encontre de la volonté affichée par le gouvernement de rester au service des classes défavorisées : « Il est évident que cette décision aura des conséquences néfastes sur le pouvoir d’achat des catégories moyennes et pauvres, car nous connaissons le lien qui existe entre le carburant  et les produits alimentaires  de grande consommation : plus le premiers augmente, plus les seconds augmentent également. »

Pour sa part, Omar Al Fatwaki, expert en économie, affirme à Aljazeera.net que le Maroc est désormais en état de se débarrasser du fardeau du système des subventions s’il fait preuve de volonté et de courage politiques. Il considère que la libéralisation des prix des produits pétroliers permettra aux sociétés de distribution de s’affranchir de la charge que représente le système des subventions pour se consacrer au financement du marché dans de bonnes conditions tout en garantissant la qualité des produits pétroliers.

Source : Al Jazira, 25/10/2015.

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Espace membre